Entretien avec Monika le 14 mars 2002 (par Ben)

ATROX est encore un groupe qui nous vient de Norvège, mais à la différence de beaucoup de ses concitoyens, ce n'est pas pour se présenter sous l'aspect d'une énième formation de Black Metal. Monika (chant & claviers) vient nous éclairer un peu plus sur cet univers de Metal déjanté vraiment hors du commun...


Monika Edvardsen1. Pour les lecteurs qui ne te connaissent pas, présente-toi ainsi que ton groupe ATROX, pourrais-tu nous donner une petit historique du groupe ?

Cinq types qui ne font plus partie de nos effectifs ont fondé le groupe en 1988. Ils ont choisi le nom de SUFFOCATION, le style étant du Death Metal à l'époque. Le nom s'est transformé en ATROX en 1990 et le groupe a enregistré 3 démos avant de signer sur un label en 1996. Nous avons enregistré un 7'', "Silence The Echoes" sur Danza Ipnotica et un CD, "Mesmerised" sur Head Not Found, tous deux en 1997. Quatre membres ont quitté le groupe un an plus tard et un autre nous a rejoint avant l'enregistrement de "Contentum" en 1999, sorti en 2000. Nous avons enregistré "Terrestrials" l'année dernière et l'album est sorti il y a quelques jours…
Aucun membre originel des débuts du groupe en 1988 ne fait encore partie du groupe, mais Eivind (guitares) est là depuis 1990. Il y a eu beaucoup de changements de personnel au fil des années, alors je ne vais présenter que le line-up actuel. Rune (guitares) nous a rejoint en 1993, en remplacement de Skei qui est parti fonder MANES. Quant à moi (Monika, chant et claviers), j'ai intégré ATROX en 1996. Tor Arne (batterie) est arrivé en 1999 et Daniel (basse) en 2000.

2. Vous jouez un style de musique très particulier, comment le décrierais-tu ? Quelles sont vos influences ?

Nous pouvons décrire notre musique comme étant atmosphérique, avant-gardiste, plutôt expérimentale, avec le Metal comme base, et des éléments issus du Prog, de la musique Folk/Ethnique, Médiévale, et plus encore. J'ai appelé ça pendant un temps du Schizo Metal mais on dirait que c'est en général mal interprété, parce que ce n'est pas sensé faire référence à la schizophrénie mais au véritable sens de "schizo", divisé.
Tous les membres sont influencés par des choses assez différentes, mais je suppose que nous aimons tous le Rock des années 70, le Prog, la Pop et les groupes de Metal plutôt techniques avec leur propre style distinctif. Rune est également influencé par David Sylvian (tout autant que moi) et un peu par le jazz. J'ai beaucoup appris en écoutant pas mal de musique arabe, indienne, et sud-européenne, au même titre que du Médiéval, du Classique Contemporain et des bandes originales de films.

3. Vous venez de sortir "Terrestrials", votre 3e album, quelles sont les principales différences que l'ont peut trouver entre cet album et son prédécesseur "Contentum" ?

Je pense que nous nous sommes beaucoup développés. "Terrestrials" est plus ambitieux, plus varié, plus sophistiqué et plus confiant. Nous nous sommes beaucoup plus concentrés sur les guitares rythmiques, et avons exploré l'expérimentation des accords et des mélodies. Nous avons plus orienté les compositions sur du 7/8, 5/4, 9/8 et des changements de rythmes. Les vocaux sont meilleurs et notre batteur a eu plus d'influences sur cet album que sur "Contentum". Je pense que la musique est également plus dynamique. C'est moins pompeux et plus agressif, peut-être que les contrastes sont plus intrigants… Mais c'est dur pour moi de le décrire, vraiment.

4. Y a t-il un concept particulier pour vos albums ? De quoi parlent-ils ?

Pas vraiment de concepts, mais la plupart des textes ont des points communs. J'essaie aussi de lier la musique, les textes et les peintures des pochettes, à la fois sur les albums et entre les différents albums. Les thèmes de mes textes sont généralement d'inspiration psychologique et philosophique. Depuis que je suis gamine, j'ai au fond de moi-même la certitude que je vais perde la raison un jour ou l'autre, alors j'écris beaucoup à propos de la folie ou ce qui y ressemble. J'aime aussi décrire les visions qui me viennent à l'esprit et écrire de petites histoires, souvent à propos d'animaux étranges ou des créatures fantastiques aux traits humains. J'aime jouer avec les mots et décrire des contradictions et des concepts impossibles. Je reviens souvent sur le thème de sembler à la fois mort et vivant. J'essaie de rendre les textes aussi vifs que possible pour qu'on puisse tout imaginer. Uhh… au moins je peux le faire clairement.

5. Quels sont les thèmes abordés dans ce troisième album ? De quoi traitent clairement les paroles ?

"Lay" - On devrait arrêter d'éviter nos problèmes et de s'en préoccuper avant qu'ils ne gâchent tout. Un rappel des responsabilités de chacun envers sa propre vie.

"Ruin" - Le thème est : les objets apparemment sans vie qui sont quand même, quelque part, vivants. C'est la description d'une vision que j'ai eue mais j'applique aussi le thème du mort/vivant à l'esprit ; comment on peut parfois se voir comme une sorte de Zombie.

"Mare's Nest" - L'amour et la haine sont deux aspects de la même chose. Quelque chose qui semblait si génial devient inutile, mais on reste prisonnier entre des émotions positives et négatives.

"Nine Wishes" - Vœux pour que des visions et des fantasmes prennent forme et deviennent réelles. Et ça marche presque hehe !

"Human Inventions" - Quelqu'un peut devenir à la fois une victime et … uhh un connard. La façon dont nous percevons les autres et nous-mêmes est notre propre "invention" et nous SOMMES des inventions nous aussi.

"Mental Nomads" - L'esprit change sans cesse, et nous sommes tous fous de temps en temps.

"Changeling" - Peur, aliénation, perte d'identité et d'amour-propre, pas d'espoir, pas de futur… Quelque chose que j'ai écrit quand j'étais très déprimée. Une phrase dit : "Je ne peux parvenir à mes fins avec les terrestres" et c'est connecté avec le titre de l'album.

"The Beldam Of The Bedlam" - Une vision que j'ai eue… Comme un court métrage à propos d'un groupe de malades mentaux où l'on ne sait pas si le personnage principal est sain d'esprit ou pas.

"Translunaria" - Une chanson pour la lune, ou juste quelque être isolé trop fier pour accepter de l'aide ou du réconfort. Translunaria est un état sur la face de la lune que nous ne pouvons voir depuis la Terre, mais depuis que la lune a tourné, cette face bouge sans cesse.

"Look Further" - Description d'une vision que j'ai eue d'une créature dégoûtante, en forme de pâte, qui change de forme, s'étire et se fait pousser de nouveaux membres tout le temps. C'est tellement dégoûtant que je ne peux pas trouver les mots justes pour la décrire, alors j'utilise des sons à la place. La première partie est sensée mettre l'auditeur mal à l'aise hehehe !

Rune Sørgård & Eivind Fjøseide6. Quels sont les choses qui t'influencent quand tu écris ?

Les expériences de la vie en général, les interactions avec les autres créatures vivantes, la musique, la littérature, les films, les dessins animés. Pour moi c'est comme si mes idées de textes influençaient la musique et les tableaux des pochettes. Ensuite ils s'influencent tous entre-eux et créent de nouvelles idées. Les morceaux évoquent des visions crées par mon esprit et j'essaie d'écrire des textes qui collent bien avec elles, en ajoutant plus d'éléments, également quand je peins des images sensées coller avec une chanson. Musique, écriture et expression visuelle sont trois faces de la même chose pour moi et c'est devenu comme une dimension supplémentaire ou un petit monde en soi.

7. Qui est le dessinateur de vos pochettes ? On pourrait croire qu'il a l'esprit aussi déjanté que votre musique. Que représentent-elle ? D'ailleurs, sur la pochette de "Terrestrials", on peut voir 4 visages alors que dans le livret, il est écrit que vous n'êtes que 3 dans le groupe, qui est ce 4e mystérieux personnage ?

Je n'ai pas encore vu le CD, juste le promo, alors je suis un peu désorientée ! Mais pas surprise cependant - Il y a toujours quelque chose qui ne va pas… Il y a des points blancs sur la pochette et des bruits sur le CD. Tu es sûr qu'il n'y a que 3 noms sur le livret ? Les gens sur la pochette, dans le sens des aiguilles d'une montre sont : Tor Arne - batterie, Rune - guitares - Eivind - guitares, Monika - chant et claviers. C'est le même line-up que sur "Contentum". Daniel a rejoint le groupe après l'enregistrement de "Terrestrial" c'est pourquoi il ne figure pas sur la pochette.
Comme tu l'as probablement compris désormais, je peins toutes les pochettes. Celle du EP de 1997 "Silence The Echoses" était une toile que j'avais déjà peinte, et c'est simplement une vision que j'ai eue dans mon esprit. Celle-ci et celle de "Mesmerised" jouent sur le thème du mort/vivant que j'ai déjà mentionné plus haut. Pour "Contentum" j'ai peint à l'origine quelque chose du même genre, mais Season Of Mist ne l'a pas acceptée à cause des couleurs (brun et blanc - ça ressemblait trop à de la merde haha !) et parce que c'était trop abstrait. J'ai alors décidé de peindre quelque chose en rapport avec les textes, la musique et le processus créatif lui-même. J'avais des dessins pour chaque page du booklet mais SoM ne les a pas utilisés - la plupart étaient trop grosses pour leur pauvre petit scanner… Pour "Terrestrial" je voulais aussi faire une expression en 3D et en sus de la pochette, j'ai fait un dessin pour chaque texte plus deux autres. Sur l'une d'entre elles, le lézard de "Contentum" était venu dessiner des barbes et des trucs comme ça sur nos photos - c'est foutu parce que nous n'avons pas fait de chanson à ce propos cette fois hehe !

8. Entre les 2 derniers albums, Monika, tu t'es un peu calmé sur le chant, mais ça n'en reste pas moins déjanté, d'où te sont venu tes lignes de chant aussi originales et extrêmes ?

J'ai expérimenté pendant longtemps et essayé beaucoup de différentes approches, mélodies, techniques et voix avant de décider quoi utiliser. J'écoute beaucoup de musique différente pour analyser et apprendre des techniques vocales variées. Ensuite j'expérimente avec elles et en essayant d'y mettre ma touche personnelle. J'utilise ma voix de différentes façons pour illustrer les textes, pour changer de personnalité pendant les chansons et pour créer toutes sortes de contrastes dans la musique. Je veux évoquer des émotions mélangées, changeantes et contradictoires avec tout ce que je fais, tout autant que pour les textes et les pochettes.

9. Je n'ai jamais beaucoup entendu parlé d'ATROX dans la presse Metal, est-ce pas pure volonté de votre part ou est-ce parce qu'aucune opportunité ne t'a été offerte ?

Nous avons fait beaucoup d'interviews après la sortir de "Contentum" mais aucune avec des magazines français en fait ! ATROX est vu par certains comme anti-commercial et comme un groupe que tu adores ou détestes. Le public Italien a été le plus positif et le Français le plus négatif. Je souhaite que les Metalleux deviennent plus ouverts d'esprit envers le Metal dont l'approche est un tant soit peu nouvelle et différente, mais on dirait que ça ne va pas arriver de sitôt. De toute façon, nous avons désormais signé sur le label Italien Code666. Le label aime ATROX, alors les choses pourraient bien changer après tout…

10. Y a t'il des sujets d'actualité qui vous touchent ?

Bien sûr. J'ai étudié les médias à l'université, je suis donc assez intéressée de savoir comment les supports d'informations marchent en général. Je retiens plus en général comment les informations sont présentées plutôt que les informations elles-mêmes en fait hehe… C'est par exemple fascinant et provoquant de regarder combien l'influence des Etats-Unis est importante sur le monde entier, et comment l'expression "anti-américain" est utilisée comme un des pires adjectifs.

11. Quelles sont vos projets pour le futur ? Aurons-nous la chance de vous voir sur scène ?

Hmmm, j'en doute… Un de nos guitaristes vit en Suède et tout le monde travaille, sauf moi. Mais d'un autre côté, j'ai développé une peur profonde de monter sur scène ces temps ci… Alors nous allons nous focaliser sur la création de bons albums. Nous allons enregistrer notre prochain album en août ou en septembre, nous avons beaucoup à faire. Je suis en train de travailler sur les textes et la pochette et ça va très lentement parce que j'ai tellement d'idées qu'il est dur de choisir lesquelles utiliser. Mais Eivind joues aussi dans MANES qui va enregistrer son deuxième album en mai. Rune et moi avons aussi un projet appelé TACTILE GEMMA et nous avons prévu l'enregistrement de notre deuxième album dans le courant de l'année.

12. Peux-tu nous parler de la scène Metal norvégienne et de ce que tu en penses ?

La Norvège possède quelques-uns des groupes Metal les plus intéressants je trouve. VED BUENS ENDE, DHG, ARCTURUS sont vraiment cool… Sans mentionner de noms : la Norvège possède également quelques-uns des groupes les plus ennuyeux, qui sonnent tous de la même façon.

13. Connais-tu des groupes français, si oui, lesquels et que penses-tu de notre scène ?

Hmmm, CARNIVAL IN COAL est français, exact ? C'est un très bon groupe. A part eux, j'ai écouté AGRESSOR et LOUDBLAST et quelques autres groupes locaux de Marseille, quand j'y étais il y a 2-3 ans. On dirait que le style de CANNIBAL CORPSE est toujours d'actualité en France…. Je ne peux pas vraiment me prononcer en fait.

14. Je te remercie pour le temps passé à répondre, je te laisse le soin de conclure cet entretien comme tu le souhaites.

Merci à toi aussi ! J'ai passé quatre heures à répondre ! Je suis lente, je sais, je sais hehe !

atrox@atrox-web.com
http://www.atrox-web.com

Atrox

Accédez aux chroniques de ATROX

Toutes les images/logo d'ATROX sont la propriété du groupe.

Back