Admortem - "Living Through Blood"
France - 2001 - Adipocere Records - 68'00
---Studio Tracks---
1. Monstrosity - 3'06
2. Living Through Blood - 3'22
3. Underground - 3'07
4. Yersinia Pestis - 3'17
5. Old Sparky - 2'58
6. Mold World - 3'48
7. Severly Mentally Retarded - 3'13
8. Reject - 2'42
9. The Plastisurgist - 2'27
10. Eradication - 0'41
---Live Tracks : Agen - 12/02/99---
11. The End Of Pleasure Is Pain - 1'46
12. Underground - 3'16
13. Yersinia Pestis - 3'24
14. Old Sparky - 3'02
15. Living Through Blood - 3'28
16. Severly Mentally Retarded - 3'21
17. Yog Sothoth - 4'14
18. Mold World - 3'53
19. Lifeless - 4'29
20. The Plastisurgist - 2'36
21. Monstrosity - 3'02
22. Reject - 2'48

Line-up :
Chris L. : vocals
Pierre C. : guitars
Fabien C. : guitars
Morgan M. : bass
Didier A. : drums

Que c'est triste de voir un aussi bon groupe sombrer. Et oui, c'est bien le cas, le groupe a splitté il y a deux ans déjà. Mais vous allez me dire : pourquoi l'album de sort que maintenant ? Et bien tout simplement parce que Velvet Music International (dont Noise Solution Records est une subdivision) a sombré lui aussi. Cet album enregistré il y a plus de deux ans sort enfin grâce à Adipocere qui a racheté toutes les réalisations de VMI. Ils sont bien gentils les gars d'Adipo mais vu le boulot de merde qu'ils ont réalisé ici, on se demande si leur geste est vraiment légitime. Je m'explique, ils ont remixé l'album (sans l'accord direct du groupe) pour que tout sonne… moins bien, il faut le faire quand même. Et oui, le seul défaut présent ici est la prod. Et encore une fois, ce n'est pas la faute du groupe. Autre détail l'artwork est vraiment mal foutu, et c'est encore un coup du label, comme le fait que les noms des membres et les photos qui devaient figurer à la base n'y sont pas. Il n'y pas à dire, Adipocere, c'est vraiment pas le pied !!! Les pistes live, même si écoutables sont dispensables aussi…
Musicalement, cet album est dans la droite lignée du MCD avec plus de précision, de pêche et de professionnalisme.
A noter tout de même les apparitions de Barney et de Mitch Harris de NAPALM DEATH venu pousser la gueulante sur le titre "Eradication", on les reconnaît vraiment bien là.
R.I.P.

Ben : 80% (Mars 2002)



Back