Air - "Moon Safari"
France - 1998 - Source - 43'42
1. La Femme D'Argent - 7'11
2. Sexy Boy - 4'58
3. All I Need - 4'28
4. Kelly, Watch The Stars ! - 3'45
5. Talisman - 4'16
6. Remember - 2'34
7. You Make It Easy - 4'01
8. Ce Matin Là - 3'39
9. New Star In The Sky (Chanson Pour Solal) - 5'40
10. Le Voyage De Pénélope - 3'10

Line-up :
Nicolas Godin & Jean-Benoît Dunkel : all instruments
Additionnal Musicians :
Beth Hirsch : vocals on #3, #7 & choirs on #7
Square Burcq Children : laughings on #9
P. Woodcock : guitars on #3 & tuba on #8
Marlon : drums on #2, #4 & #5
David Whitaker : strings arrangements on #5, #7 & #8
Eric Regert : organ solo on #1
Alf : hand claps on #1
Caroline L. : hand claps on #1

Après avoir aisément fait parler d'eux avec leurs précédentes réalisations, les deux siphonnés de AIR se font attendre au tournant pour leur premier véritable album. "Moon Safari" déboule dans les bacs quelques mois seulement après leur "Premiers Symptômes" et sort simultanément dans plus de quarante pays (il y aura même une édition cassette pour l'Inde). Le succès sera tel que le groupe vendra plus de 900 000 albums, dont les neuf dixièmes dans les pays étrangers, en très peu de temps.
Le disque réunit dix morceaux, essentiellement instrumentaux, et nous propose une version un peu plus musclée de sa musique située entre pop à la Française et bande originale de films. L'album se veut un plus rythmé et plus riche mais on reconnaît très bien la patte du duo. La musique de AIR se veut toujours teintée d'électronique, mais paradoxalement, reste très organique. A la fois très éloignées car très sidérales et quelque peu déshumanisées (surtout à cause des voix vocodées), mais aussi très proches, car très accessibles, les mélodies de AIR nous transportent dans un lieu inconnu mais sensiblement familier. Entre groove lancinant, sensualité et esprit Floydien, on rentre de plein pied dans ce qui fait l'alchimie de AIR, à savoir, légèreté, variété et simplicité. Et si certaines chansons inspirent la mélancolie, il y a, avant tout, beaucoup de vie dans AIR. Cet album, à l'instar de ceux de leurs confrères, devrait bien vieillir, car il se trouve être hors du temps, ses influences viennent du passé comme de l'avenir.
De nouveaux éléments sortent du lot, comme une mise en avant de la guitare, surtout acoustique, et donnent plus d'ampleur à ce safari lunaire. L'apparition d'une voix féminine sur deux titres intensifie la teneur globale délicate de l'album. C'est la chanteuse américaine, Beth Hirsch, qui prête sa voix au groupe. Douce, paisible et étourdissante, cette voix résonne un bon moment dans notre tête, car créatrice de bien-être. On pourra noter aussi la présence de cordes sur trois morceaux. L'orchestration de celles-ci, signé David Whitaker et enregistré aux célèbres studios d'Abbey Road, donne une teinte encore plus sophistiquée et raffinée à la musique de AIR.
Cet album est une réussite aussi bien artistique que commerciale, à tel point qu'il s'en suivra une longue tournée internationale, avec pas moins de dix dates aux Etats-Unis, ce qui est assez inédit pour un groupe avec une carrière aussi jeune. La formation faisait déjà figure de groupe phare de la scène musicale avant la publication de ce premier LP et ça se comprend.

"Moon Safari" est un album fragile, limpide et spatiale dont on peut seulement regretter la relative brièveté. Les fervents adeptes du vocoder et du moog en remette un couche et nous promettent de beaux rêves en perspective. Ce disque un des rares albums que l'on peut écouter mille fois avec le même plaisir cristallin et la même évasion. AIR est un courant d'air qui purifie.

Ben : 95% (Février 2003)



Back