Air - "Premiers Symptômes"
France - 1997 - Source - 26'58
1. Modulor Mix (1995) - 5'59
2. Casanova 70 (1996) - 5'53
3. Les Professionnels (1996) - 4'32
4. J'Ai Dormi Sous l'Eau (1997) - 5'42
5. Le Soleil Est Près De Moi (1997) - 4'52

Line-up :
Nicolas Godin & Jean-Benoît Dunkel : all instruments

Issu de la très fructueuse Versailles Connection, AIR constitue, à mon sens, le groupe français qui s'est le mieux exporté mondialement ces dernières années. Le talent de Nicolas Godin & Jean-Benoît Dunkel leur aura permit de traverser les frontières pour proposer sa Pop 70's psychédélique à un très grand nombre d'intéressés. La genèse du groupe remonte à 1995 lorsque Nicolas crée AIR. D'abord en solo, il compose le titre instrumental "Modulor Mix" qu'il propose à la maison de disque Virgin. Le titre est choisi pour figurer sur la compilation "Source Lab vol1" (septembre 1995), un recueil de compositions essentiellement instrumentales et mélangeant subtilement influences Pop, Trip Hop, Techno ou Easy Listening. Le titre se détache immédiatement du lot et ressort l'année suivante (août 1996) sur le label anglais Mo'Wax et est programmé sur la BBC. Entre temps, Nicolas demande à son ancien camarade de lycée Jean-Benoît, avec qui il avait déjà eu quelques expériences musicales infructueuses, de le rejoindre. L'aventure continue depuis lors en duo. Ils sortent rapidement un second maxi CD "Casanova 70" (juillet 1996) puis un troisième un an plus tard "Le Soleil Est Près De Moi". Ces trois maxis se retrouvent compilés sur le présent "Premiers Symptômes" qui sort la même année.
Très tôt, les bases de AIR sont fixées et on retrouve tout au long de ces cinq morceaux une sorte d'unité, même s'ils n'ont pas été enregistrés, ni composés au même moment. On découvre dans leur musique un subtil mélange de tout un tas d'influences qui viennent de la Pop, de la musique psychédélique des 70's, du Trip Hop, du Easy Listening, des premiers pas de la musique Electronique façon "Pop Corn" et même de la variété française. C'est d'ailleurs sûrement ce dernier point qui a du séduire les pays étrangers. Les instigateurs de la "French Touch" ont su mixer patrimoine et modernités. Il est vrai que l'ambiance très kitch qui en ressort nous donne plus l'envie de regarder vers le passé que vers l'avenir, mais la musique rétro-futuriste de Air sait incorporer les éléments inédits qui montrent l'avant-gardisme du duo versaillais. Si ces premiers jets rendent compte d'une certaine fraîcheur et de l'innocence se l'expérimentation, AIR y côtoie déjà le céleste. On sent en germe dans ces plages aériennes aux arrangements luxuriants une vision musicale à la fois originale et cohérente. Les cuivres, des douces mélodies de claviers, les guitares dénaturées et les rares voix vocodées mettent en avant une musique très feutrée. On dirait que les instruments sont joués avec des gants, à peine effleurés pour qu'aucune agressivité n'en ressorte. Juste du calme, un air paisible et enivrant. Le musique de Air est essentiellement hypnotique et on se laisse facilement bercer par ces ballades sensuelles et entraînantes. On se surprend à se mouvoir en rythme ou à taper du pied. Les morceaux sont facilement mémorisables et se laissent pleinement savourer dès la première écoute. Les suivantes ne font que confirmer ce sentiment.

AIR n'aurait jamais pu trouver meilleur nom pour illustrer sa musique. Ce disque est un panorama exhaustif de leurs premiers pas musicaux et on est déjà charmé, la suite arrive vite… et quelle suite…

Ben : 90% (Février 2003)



Back