Atrox - "Contentum"
Norway - 2000 - Season Of Mist - 65'02
1. Sultry - 6'13
2. Unsummoned - 6'45
3. Lizard Dance - 7'13
4. Panta Rei - 3'46 / Gather In Me No More - 7'10
5. Ignoramus - 4'01
6. Letters To Earth - 6'16
7. Serenity - 5'47
8. Homage - 5'37
9. What Crawls Underneath - 7'39
10. Torture - 1'27
11. Outro - 3'10

Line-up :
Monika : vocals & keyboards
Rune : guitars, samples & sounds
Eivind : guitars
Tor-Arne : drums
Additional Musician :
Hingst Hirrbel : bass

Après 3 ans de travail, une signature sur le label français Season Of Mist en 1998 et une sérieuse compression au niveau du personnel, ATROX revient enfin avec un renouveau quasi total au niveau de sa musique.
Déjà, de premier abord, le style du groupe est encore plus atypique que par le passé. On pourrait le définir comme étant une sorte de Metal schizophrénique, car la musique a réellement plusieurs visages ici, tantôt très énervée, tantôt très calme, tantôt très planante et aérienne, tantôt très agressive, tantôt totalement inimaginable. L'expérimentation est surtout effective sur ce CD au niveau des guitares, avec l'utilisation de différents effets, utilisés bien sur à bon escient. Ajouté à cela, les transitions plus que recherchées et travaillées. Les riffs se suivent sans se ressembler et c'est tant mieux. Une recherche de l'accord tordu qui tue a été opérée (c'est le cas de le dire…). On trouve par-ci par-là quelques passages Heavy, Prog, tout ce qui peut faire de ce metal, une sorte de marmite dans laquelle on mettrait énormément d'ingrédients pour en sortir une mixture des plus étranges…
Les parties vocales masculines on totalement disparues au profit du chant encore plus déjanté de Monika. En effet, elle se lâche de plus en plus, sa voix possède plusieurs personnalités, une sorte de Norman Bates, en somme. On croirait même certaines fois entendre des souris faisant un raffut de tous les diables…
Un gros travail au niveau des claviers a été mis en place. Ils restent bien évidemment dans le ton du disque, à savoir très bizarres, mais ça n'est pas du clavier pour du clavier, ils ne sont pas systématiquement présents, ils le sont suffisamment et exactement où il faut, toujours pour rendre l'atmosphère des plus curieuses… Ajouté à cela, l'apparition de quelques samples qui sont assez bien venus.
Ils ont profité du changement de batteur pour accélérer la cadence et diversifier le rythme. Le tempo relativement Doom auquel on avait droit sur l'album précédent n'est plus de mise cette fois-ci. Je pense que le batteur a un niveau bien supérieur au précédent (sans toutes fois dénigrer celui-ci). Le balancement syncopé entre les toms nous en dit un peu plus sur les structures des morceaux, à savoir assez déstructurés justement.
Ce qui peut paraître un peu décevant, c'est la mise en retrait (non délibérée j'espère) de la basse, même si le musicien en question n'est que de session, il aurait été préférable de la mettre un peu plus en avant au mixage. Je déplore un peu le fait que Ahti du Tico-Tico aurait pu faire un petit effort…
Finalement, encore plus inclassable que par le passé, ATROX n'aura jamais le succès mérité car l'ouverture d'esprit n'est pas vraiment de mise de nos jours, beaucoup trop de gens vont se fermer à la musique du groupe car trop inaccessible, il ne feront pas l'effort d'analyser ce produit qui nécessite bien évident un nombre incalculable d'écoutes pour le cerner en tous points. La tendance actuelle est au formatage, si ce n'est ce pas triste ça…

Ben : 90% (Avril 2002)



Back