Biohazard - "Urban Discipline"
USA - 1992 - Roadrunner Records
1. Chamber Spins Three
2. Punishment
3. Shades Of Grey
4. Business
5. Black And White And Red All Over
6. Man With A Promise
7. Disease
8. Urban Discipline
9. Loss
10.Wrong Side Of The Tracks
11.Mistaken Identity
12.We're Only Gonna Die (From Our Own Arrogance)
13.Tears Of Blood
14.Hold My Own
15.Business (Demo)
16.Urban Discipline (Demo)
17.Loss (Demo)
18.Black And White And Red All Over (Demo)

Line-up :
Billy Graziadei : vocals & guitars
Evan Seinfeld : vocals & bass
Bobby Hambel : guitars
Danny Schuler : drums

Houla, je sens fondre sur moi un souffle de guerre déclaré contre ma pomme… Rien que de parler de BIOHAZARD ! S'il existe un album ayant amené une bouffée de fraîcheur dans le milieu Metal, au début des années '90, c'est bien ce "Urban Discipline" et on ne peut pas franchement dire le contraire ! Bien sûr, BIOHAZARD a eu l'idée saugrenue de plomber son Thrash de hard Core et de… Hip Hop. Même si ces références sont très éloignées du style très metal de BIOHAZARD, elles sont tout de même perceptibles et là est le problème général de BIOHAZARD, qui rencontre face à lui autant de fans que de détracteurs ! Ces fameuses influences urbaines ne sont pas pour plaire à tout le monde, mais donnent en tout cas une pêche phénoménale au Thrash sautillant des hommes de Brooklyn. Sans compter ce trip musical qui prend quelques égards avec les règles bien établies dans le genre, BIOHAZARD a également foutu un monumental coup de pied dans la fourmilière avec son double chant "rappé", qui lui valu les derniers assauts de ses ennemis. Mais on dira ce que l'on voudra, BIOHAZARD a sorti la vague metal américaine du fossé "aseptisé" qu'elle était elle-même en train d'agrandir. "Urban Discipline", avec ces hits en puissance, est encore la référence d'une mouvance qui veut s'éclater sans barrière ni carcan… et surtout en dehors des potins en tout genre et des modes si présentes depuis cette époque…

Fred Pichot : 85% (Avril 2002)



Back