Decameron - "My Shadow…"
Sweden - 1996 - No Fashion Records - 61'50
1. Mörker - 1'33
2. Carpe Nocem - 8'09
3. Our Time Has Come - 6'05
4. Satanized - 2'50
5. Le Roi Triste - 4'54
6. The Scar Of Damnation - 7'35
7. Sexual Immortality - 5'37
8. Skábma - 6'27
9. My Shadow… - 4'53
10. Prophecy Of Life To Come - 6'01
11. Mistress Of Sacrifice - 7'46

Line-up :
Johannes Losbäck : guitars & vocals
Alex Losbäck : bass & vocals
Jonny Lehto : guitars
Tobbe Kellgren : drums

Il faudrait vraiment comptabiliser le nombre de groupe clin d'œil qu'on a vu passer depuis l'avènement du metal… DECAMERON est encore un groupe qui a sorti un album de très bonne qualité et puis … plus rien (si ce n'est une apparition l'année suivante sur un tribute à MAIDEN, uniquement pour le marché japonais). C'est quand même affligeant de voir perdurer des formations dispensables alors que des espoirs comme eux disparaissent… Le business est décidément totalement incompréhensible. Quoi qu'il en soit, au lieu de se lamenter, on va tenter d'extraire et d'analyser la qualité sonore de ce "My Shadow…".
Ce groupe pourrait être apparenter comme étant le petit frère de DISSECTION. En effet, en plus du style assez proche, on retrouve d'autres points communs entre les deux groupes : 1) John Norman, guitariste sur "Storm Of The Light's Bane" jouait dans DECAMERON peu avant l'enregistrement de l'album. 2) Le quatrième morceau "Satanized" figure sur l'album de démos de DISSECTION : "The Past Is Alive". Ce titre avait été composé à l'époque par Jon Nødtveit et DECAMERON, qui constituaient un groupe du nom de SATANIZED également. On le retrouvera également plus tard joué par SOULREAPER, groupe de Brutal Death qui a en son sein, entre autre, Tobbe Kellgren, John Norman (encore lui) et Ole Öhman. 3) Le batteur Tobbe Kellgren jouera avec DISSECTION en tournée pour la promo du deuxième album. De plus, il est inutile de préciser qui sont les premiers remerciés dans le booklet :).
Musicalement, les frangins Losbäck nous propose un style très Black/Death mais à la différence de DISSECTION assez Heavy et Thrash sur les bords. On retrouve bien entendu toutes les qualités qui font que ces styles soient si reconnaissables et intéressants. A savoir, une voix très criarde accompagnée d'une autre claire et très mélodieuse (à la différence de lyrique), des rythmiques saccadées, des riffs plombés, suivis par d'autres qui donnent un air de cavalcade vers la victoire. On saupoudre le tout d'une batterie très puissante avec un son assez propre et on obtient un album d'un caractère exemplaire mais qui n'en fera pas un chef d'œuvre pour autant.
Les passages Black sont assez présents mais le groupe ne nous sert pas une recette toute faite, il nous propose une musique beaucoup plus personnelle que ça. Ces plans sont très mélodiques et très loin de ce que pouvaient faire les pionniers du genre (MAYHEM, DARKTHRONE, …). Ça donne un petit côté plus enjoué, plus festif, presque Rock 'n' Roll des fois. On a même droit des thèmes folkloriques sans pour autant utiliser les instruments adéquates.
Les solis sont quant à eux, ultra mélodiques (pas de branlées de manches à l'horizon) sont hyper bien inspirés, ils suivent la cadence dans un esprit totalement Heavy ou Thrash, c'est à mon goût ce qui donne beaucoup de charme à ce disque (et oui, un album de metal peut avoir du charme :)).
Ce groupe dont je n'ai donc eu aucune nouvelle depuis cette production devrait revenir pour donner une bonne leçon de metal à des gamins en mal de sensation, un rêve inespéré ? Quand bien même ça ne se fera pas, après tant d'éloges, j'espère vous avoir convaincu que ce sont les meilleurs qui partent toujours les premiers…

Ben : 85% (Avril 2002)



Back