Dolorian - "When All The Laughter Has Gone"
USA - 1999 - Wounded Love Records - 53'11

1. Desolated Colours - 7'19
2. My Weary Eyes - 8'22
3. A Part Of Darkness - 6'24
4. When All The Laughter Has Gone - 5'52
5. Collapsed - 9'18
6. Fields - 4'45
7. With Scorn / Perish - 11'11

Line-up :
A. Haapapuro : vocals & guitars
A. Kukkohovi : drums, guitars & bass
J. Ontero : keyboards

Il est dès fois des groupes qui vous "scotchent" à vie pour une raison inconnue et sans qu'a fortiori vous puissez expliquer le pourquoi du comment. DOLORIAN fait partie intégrante de cette catégorie là. Mais, trêve de bavardages stériles et rentrons donc dans le vif du sujet ! Ainsi, L'intro de "When All The Laughter Has Gone" plonge tout de suite l'auditeur dans le bain, puisque celle-ci est digne des plus grands films d'horreur, grâce à son étrangeté, et tend à créer une atmosphère des plus glauques. S'en suivent des riffs, donnant forme à une mélancolie rarement atteinte, poussant réellement la personne au suicide, surtout si celle-ci est au bord du gouffre (nd : il vaut donc mieux éviter d'écouter cet album, si on a des problèmes dans sa petite vie sous peine… hum… de mort. A bons entendeurs, salut !). De plus, les guitares sont mises de façon plus que conséquente en avant, non pas par de vulgaires solos, mais de par leurs côtés hypnotiques, ce que l'on remarque notamment sur un titre tel que "With Scorn / Perish", duquel l'auditeur a un mal fou à réussir à se détacher pour se rendre compte que d'autres instruments sont présents, de façon certes plus subtile, mais tout aussi efficace de par leur importance dans l'élaboration de la quintessence de la musique de DOLORIAN. Ainsi, une atmosphère vraiment lugubre et très sombre (ex : "Collapsed" ) se manifeste grâce aux claviers. Par le fait, ceux-ci ont vraiment une réelle utilité musicale contrairement à d'autres groupes. Ceux-ci sont donc utilisés à bon escient, comme sur la chanson "A Part Of Darkness", où là pour le coup, ils apportent un côté carrément épique à DOLORIAN. Dans leur globalité, les rythmiques sont plutôt lentes voire apathiques ce qui renforce le sentiment de tristesse qui se dégage tout au long de cet album. Outre les claviers, la batterie s'avère donc elle aussi vitale, car elle constitue, à elle seule, une sorte de chef d'orchestre pour la mise en place non seulement des mélodies mais aussi de l'ambiance dégagée par cet album, ce qui transparaît nettement à l'écoute d'un titre comme "When All The Laughter Has Gone". Dans l'esprit, celle-ci est proche du Funeral Doom. Quant à la basse, c'est l'instrument le moins présent. Néanmoins, celle-ci a été envisagée par DOLORIAN comme une sorte de lame de fond (ex : "Collapsed ") qui sied tout à fait à l'ensemble du disque. Au Passage, on notera que l'élément déclencheur de la fulgurance du tempo est l'entrée en jeu de la voix. En parlant de la voix, il faut noter que celle-ci évolue dans un registre Black ultra malsain, avec quelques digressions sous formes de chuchotements à peine audibles. En outre, le chant est impeccable et à la rigueur, on se dit que seul peut-être la voix vient gâcher l'ensemble de ce tableau idyllique, au niveau musical j'entends, et puis passée cette première impression, on se dit que finalement le choix de la voix a été très judicieux, car il colle parfaitement à la substance même de ce qu'est "When All The Laughter Has Gone". DOLORIAN évolue donc dans le domaine du Doom avant-gardiste (nd : je sais bien que vous ne pouviez pas savoir, car je n'ai pas fait de bio du groupe, mais vu la pauvreté de celle que j'ai trouvée sur leur site web, j'ai préféré vous épargner celle-ci) de haut calibre, puisque comme je le laisse entendre au-dessus tout a été pensé et étudié au millimètre près. Par le fait, les membres de DOLORIAN sont donc des perfectionnistes et ne laissent rien au hasard, alors que quand on écoute l'album, tout semble pourtant si simple. D'ailleurs, personnellement, je pense même qu'à l'heure actuelle, n'en déplaise à certains, DOLORIAN est le meilleur groupe (nd : et non pas de Rock !!! lol) de Doom du monde encore en activité. Un album INDISPENSABLE !

Rincevent : 99% (Mai 2003)



Back