Emperor - "Anthems To The Welkin At Dusk"
Norway - 1997 - Candlelight Records - 43'55
1. Alsvartr (The Oath) - 4'18
2. Ye Entrancemperium - 5'14
3. Thus Spake The Nightspirit - 4'30
4. Ensorcelled By Khaos - 6'39
5. The Loss And Curse Of Reverence - 6'09
6. The Acclamation Of Bonds - 5'54
7. With Strength I Burn - 8'17
8. The Wanderer - 2'54

Line-up :
Ihsahn : vocals, guitars & keyboards
Samoth : guitars
Alver : bass
Trym : drums

Voilà enfin l'album tant attendu de ces maîtres incontestés de l'art Black Metal. Ils nous reviennent avec beaucoup de travail et de recherche pour ce nouveau CD. Après une intro fulgurante, qui change de toutes les autres aux claviers, celle-ci est jouée aux guitares… On entre dans le vif du sujet dès la 2e plage, le groupe a mûrit, a plus travaillé ses compos, il faut dire que 3 ans, ça aide. Les claviers sont plus travaillés aussi, ce ne sont plus des nappes ici ou là, l'instrument a vraiment sa place ici. Cet album ne dépassera pas le premier, il lui manque cette froideur et cette ambiance si chère.
Une très bonne surprise fait son apparition ici, ce sont les voix claires, vraiment très bien exécutées, elles rendent une atmosphère plus grandiose à la chose.
Il est à noter que le début du 2e morceau "Ye Entrancemperium" a été composé par Euronymous.
Je ne pense pas qu'il soit vraiment nécessaire d'ajouter beaucoup de choses, cet album est génial.

Ben : 90%



Back