Emperor - "Prometheus - The Discipline Of Fire & Demise"
Norway - 2001 - Candlelight Records - 51'53
1. The Eruption - 6'28
2. Depraved - 6'31
3. Empty - 4'15
4. The Prophet - 5'39
5. The Tongue Of Fire - 7'10
6. In The Wordless Chamber - 5'12
7. Grey - 5'03
8. He Who Sought The Fire - 5'28
9. Thorns On My Grave - 5'55

Line-up :
Chuck Schuldiner : vocals & guitars
Shannon Hamm : guitars
Scott Clendenin : bass
Richard Christy : drums

On pourrait comparer EMPEROR à DEATH sur 2 points, le groupe n'est plus et il n'a sorti que des albums excellents. La comparaison s'arrête là. Et oui, EMPEROR nous présente aujourd'hui son testament et quel testament, ils veulent vraiment nous faire du mal en arrêtant. J'aurais préféré qu'ils nous offrent une belle merde pour qu'on ne les regrette pas mais là, impossible. Trèves de plaisanteries bidons, cet album est un joyau de Black Metal Sophistiqué. On retrouve ici des éléments qui ont fait l'originalité de "Anthem To The Welkin At Dusk", mais très bien utilisée, ce n'est pas de la pale copie non plus. Cet album est grand, raffiné, travaillé (et encore, ce n'est rien de le dire), et pondu, on ne saurait dire comment. Ihsahn s'adonne à la voix claire avec encore plus d'aisance que par le passé, ce qui donne au tout une envie d'évasion. L'élément Death Metal est, comme annoncé plus présent que par le passé mais ce n'est pas non plus le point dominant.
Une pièce maîtresse (et oui, encore une du groupe) qui devrait se trouver sous peu dans n'importe quelle discographie de metalleu raffiné.
On ne peut pas vraiment s'étendre là-dessus, un seul mot en ressort : EXCELLENT ! ! !

Ben : 90%



Back